La restauration faciale existait déjà à la Première Guerre Mondiale. Mais la technique était tout autre. (Photos/vidéo)

0

Comme dans toutes les guerres, la Première Guerre mondiale a causé la mort de millions de soldats et de civils, ainsi que d’innombrables cas de blessures et de défigurations. Pour les soldats rentrés chez eux souffrant de malformations trop graves pour la reconstruction faciale, la réintégration dans la société était une tâche incroyablement difficile. Non seulement parce que cela leur a rendu la vie plus difficile, mais aussi très conscient de leur apparence et du jugement des autres.

La guerre ne fait pas toujours sortir le pire de l’humanité, certaines personnes font preuve d’une grande compassion et font preuve d’une grande camaraderie pendant les épreuves. Anna Coleman Watts Ladd, une sculpteure américaine installée en France avec son mari en 1917, est l’une de ces personnes compatissantes. Elle y fait la connaissance de Francis Derwent Wood, un sculpteur et créateur de masques faciaux qui exploite un aidé les anciens combattants de la Première Guerre mondiale gravement blessés. Wood a créé une prothèse faciale destinée aux guerriers défigurés de la Première Guerre mondiale, leur donnant ainsi une nouvelle chance de vivre. Inspirée par son travail, Ladd a créé son propre «Studio de masques de portrait» dans lequel elle a créé des masques de portrait et diverses prothèses faciales pour ces soldats dans le besoin. Inutile de dire que son travail a changé la vie de nombreuses personnes.

Voyez ci-dessous en clichés (vidéo à la fin de l’article) les transformations miracles qu’elle a faites juste hallucinantes!

 

01 of 12 Anna Coleman

Anna Coleman

Anna Coleman Watts Ladd était une sculpteure américain dont le travail a changé de nombreuses vies

 

02 of 12 Elle travaillait comme si elle peignait un tableau

Elle travaillait comme si elle peignait un tableau

 

03 of 12 Le résultat était assez réussi

Le résultat était assez réussi

 

04 of 12 Reconstruction après un fragment de grenade à la figure

Reconstruction après un fragment de grenade à la figure

05 of 12 La restauration faciale existait déjà à la Première Guerre Mondiale. Mais la technique était tout autre. (Photos/vidéo)

06 of 12 Sur cette photo le soldat ne semble rien avoir à la figure et pourtant il était gravement blessé

Sur cette photo le soldat ne semble rien avoir à la figure et pourtant il était gravement blessé

 

07 of 12 On dirait une chirurgie pratiquée de nos jours!

On dirait une chirurgie pratiquée de nos jours!

 

08 of 12 Celle-ci est complètement hallucinante

Celle-ci est complètement hallucinante

 

09 of 12 Des visages dont elle a reconstruit..

Des visages dont elle a reconstruit..

 

10 of 12 Son assistant à l’oeuvre

Son assistant à l’oeuvre

 

11 of 12 D’autres exemples de visages qui ont été reconstruits.

D’autres exemples de visages qui ont été reconstruits.

 

12 of 12 La vidéo

Voyez en image sa technique….

Crédit photo et source: Rare Historical Photos | Library of Congress

commentaires
Loading...